Jukebox & Scopitone

tepaz

Le vilain petit Zoziau

Chanson massacrée par le groupe « Odeur » mais son humour potache vaut son pesant de cra-cra-huètes. Et puis réussir à placer le mot duffle-coat dans une chanson, c’est pas coton !…

 

 

C T

 

Depuis le temps que j’l’attends !

Voilà j’arrive mon aimée !

Boby Lapointe et Anne Sylvestre, celle des fabulettes mais en plus rigolote !

 

 

C T

 

On n’a pas l’image de Christine Sèvres chantant

« Oscar et Irma »

Mais c’est pour mieux savourer le texte de cette chanson à l’humour totalement décalé. Après l’avoir écoutée, on ne pourra plus s’empêcher de penser que Poitiers c’est joli, c’est vous dire !…

 

C T

 

Marie Dubas chante

Le tango stupéfiant

Eucalyptus, charbon Belloc et naphtaline, un cocktail d’enfer. Il faut écouter aussi Fréhel chanter « La coco » ou Nitta-Jo le nez dans la « Cocaïne », c’est stupéfiant !

 

 

C T

 

Les palétuviers roses

Ah, aimons nous sous les pas !
Aimons nous sous laitues !
Aimons nous sous l’évier !

Ah, ces palétuviers (chantés) par Pauline Carton & André Berley ! ça vaut le voyage au bout du monde !

 

 C T

Chant d’allégresse

Musique : Frédérique Chopin
Paroles : Francis Blanche … et c’est encore du gratiné !
Interprétation : Les quatre barbus

 

 

C T

Le mot de billet

Un texte de Francis Blanche, magnifique et cruel car il réchauffait un serpent dans son son sein…

 C T

 L’herbe tendre

Michel Simon & Serge Gainsbourg

J’ai une petite tendresse pour cette chanson mal bigornée, mal chantée, mal filmée, je pense que cela doit venir de la beauté des chanteurs, je ne vois pas autre chose…

 

 

 

C T

Elle était belle

Albert Marcoeur
Une chanson triste et belle et réciproquement,
avec une musique à la Zappa et des paroles comme je les aime !

C T

 Avec Maria

Jean Yanne, c’est évident qu’il doit figurer dans mon jukebox !


jean yanne

 

 

Je n’ai pas trouvé la version d’origine, celle-ci a été « arrangée »à la tronçonneuse pour faire jeune (il y a quarante ans). Mais bon, le texte est toujours là, même si l’auteur a trouvé bon de remplacer tango par Letkiss, mais qui se souvient du Letkiss ?


Regardez cette vidéo, c’est autre chose que le tango !…

Cliquez sur : Voir cette vidéo sur WAT.tv

 

C T

La folle complainte

La plus belle des chansons de Charles Trénet. La plus mystérieuse et la plus grave… J’ai pas aimé ma mère, j’ai pas aimé mon sort, j’ai pas aimé la guerre, j’ai pas aimé la mort… et ce gentil écureuil qui tombe de sa branche pendant que la bonne se donne de la joie. Il existe une magnifique version de Jacques Higelin de cette chanson, mais pour une fois qu’on a un bon document à visionner dans mon scopitone…

Le petit Charles dessiné par Cabu dans sa maison de Narbonne

folle complainte

 Petits pavés dans les rues de Narbonne
signalant le chemin pour aller visiter la maison natale de Charles TrénetC T

 

 

C’est normal

 

Brigitte Fontaine etAreski
Rien que pour entendre Areski dire : Brigitte, tu es fatigante…

 

 

C T

Saint-James Infirmary

Là, il s’agit de l’incontournable Colette Magny, tout son répertoire est a écouter. C’est notre plus grande chanteuse de blues. (Strange fruit par exemple est à pleurer)
Ce document et poilant, car on y voit Colette au « Petit Conservatoire de Mireille » avec toute une bande de gugusses en train de se trémousser tout en claquant des doigts. Tordant ! Quelques années plus tard, c’est sûr ils auraient reçu la guitare de Colette à travers la tronche…

 

 

 

 C T

On avance toujours à reculons

Môrice Benin
Pour ses textes, ses musiques, sa façon d’interpréter ses chansons, sa voix, et puis c’étaient les années 70 ! Une époque où pour se dire bonjour on s’embrassait très près de la bouche, alors on écoutait : Je vis, On va tous crever, Plus tu es heureux plus t’acceptes les autres… Une autre époque, vous dis-je…

 

 

 

 C T

 Antisocial !

Un peu de hard, histoire de réveiller mon jukebox ! Je pourrais mettre une discothèque entière de tous les titres que j’aime (ou j’ai aimé ) en matière de rock et tagada soin soin.  J’ai choisi Trust ! Non pas pour la poésie de leurs textes, ni pour leur mélodie à l’arrache, non, juste pour cette magnifique version d’Antisocial interprétée par « Les Jambons ». Un nom qui en dit long sur la qualité « label rouge » de l’interprétation.

Si vous appréciez, c’est le moment d’écouter l’intégrale de « Chanson Plus Bifluorée » !

 

 

 

 Écrit après une visite au bagne

 

De Victor Hugo

 Sacré Victor !

Je vais remonter dans l’estime de mes amis profs et instituteurs !
Je ne leur balance pas entre les oreilles des poèmes de Gaston Couté et sa haine de l’école qui mène les petits écoliers, en rang par deux de la classe à la caserne.
Mais un beau poème de Victor Hugo

Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne.
Quatre vingt-dix voleurs sur cent qui sont au bagne
Ne sont jamais allés à l’école une fois,
Et ne savent pas lire, et signent d’une croix.
C’est dans cette ombre-là qu’ils ont trouvé le crime.
L’ignorance est la nuit qui commence l’abîme.

Où rampe la raison, l’honnêteté périt.

Poème mis en musique par Chanson plus bifluorée, un gage de qualité !

 

 

C T

 

 La java du diable

 

Cette java du diable mise dans mon jukebox après le massacre du 7 janvier 2015

Charles Trénet chanté par CABU et son fils Mano SOLO.

 

 

C T

 

 

 

 à suivre…