Gepetto et son pantin :

-Mais comment appeler ce fichu tas de bois ?
Spaghetti ? Ravioli ? Mon estomac me joue des tours,
j’ai trop faim et je suis trop fatigué, je verrai demain…
Pinocchio !

je vais t’appeler Pinocchio !
ça ne veut rien dire, mais c’est très beau !

gepett

Je ne sais pas si vous avez lu le Pinocchio de Carlo Collodi, moi si, pour écrire son adaptation au théâtre à la demande de la compagnie Grizzli Philibert Tambour. collodi

Je connaissais la version de Walt Disney et surtout celle de Luigi Comencini de 1972 pour la télé, mais pas le bouquin original. Bon, ce n’est pas rigolo-rigolo ! En gros c’est un livre de morale de l’époque de Collodi, celle qui a bien gangréné mon enfance à moi aussi, à coup de « fais pas-ci fais pas-ça ! »  Vous connaissez la chanson !

Comme disait ce bon vieux Léo : « N’oubliez jamais que ce qu’il y a d’encombrant dans la morale, c’est que c’est toujours la morale des autres. »

 

Avec Pinocchio le libertaire c’est une autre rigolade, il tord le cou à tous les casse-bonbons qui veulent nous faire travailler plus pour gagner plus !

 gepetto et pinocchio

 

Quand le grillon dit avec Collodi :

-Malheur aux enfants qui se révoltent contre leurs parents et abandonnent par caprice la maison paternelle ! Jamais ils ne trouveront le bien en ce monde et, tôt ou tard, ils s’en repentiront amèrement.

Pinocchio lui répond :

-Cause toujours, mon Grillon, tant qu’il te plaira : moi je sais que demain, à l’aube, je partirai d’ici car si je reste, il m’arrivera ce qui arrive à tous les enfants. C’est à dire qu’ils m’enverront à l’école et, que cela me plaise ou non, on m’obligera à étudier.

 

Gepetto, menuisier appliqué mais papa assez vite dépassé.

gepetto

C’est donc avec délectation et gourmandise que je me suis plongé dans l’adaptation de ce bouquin.

 

 

 Le Grillon :
Qui-qui-qui te permet de cri-cri-critiquer tes parents ?
Pinocchio :
Et toi, qui es-tu vilain cafard pour donner des conseils ?
Le grillon :
Le gri-gri le grillon, j’habite dans la maison depuis cri-cri Christophe Colomb, et j’en sais long comme ton nez sur ce qu’il faut faire et sur ce qu’il ne faut pas, cr-cr- crois-moi !
Pinocchio :
Tu peux me croire aussi, en un tour de village, j’ai tout compris !
Les hommes tournent la manivelle des usines à charbon, les femmes portent des seaux d’eau pour la soupe sans jambon et les enfants enfermés récitent des cantiques… J’ai même vu des chiens attachés qui pleuraient dans leur moustache.
Tout ça c’est peut-être bon pour les grillons, mais moi je veux être libre comme le ruisseau, chanter et rire, boire et manger !

Pinocchio attend le grillon qui va sortir de son trou.

pinocchio

Le grillon :
Gr-gr graine de vaurien, tu finiras en prison si tu n’apprends pas tes leçons. Tu chanteras co-co comme un âne et tu mangeras du foin !
Pinocchio :
Les grillons bavards, moi je les coupe en deux !
Le grillon :
Cri-cri criminel ! A l’assassin !…

Et puis il y a la fée…

La fée mielleuse et nian-nian du bouquin devient dans la pièce, une fée dotée d’un très vilain caractère qui veut monnayer ses services, et de surcroît, chante comme un chaudron. Pinocchio la traite de sorcière ce qui la fait hurler de colère !

 

 

la bonne fée

De ma douce voix qui s’envole vers toi
je te donne la vie petit morceau de bois
De ma douce voix qui s’envole vers toi
je fais battre ton cœur, réveille-toi c’est l’heure…

Pinocchio :
Ah, une sorcière ! C’est toi qui me casse la tête en chantant comme un moulin à café ?
La fée :
 Je suis la bonne fée ! Venue donner de la raison à vieux fou qui va être ton père !

Pinocchio :
Je pourrais faire du patin à roulettes ?
La fée :
Mais non voyons, tu es né trop pauvre !

la fée

Pendant le sommeil de Gepetto, la bonne fée donne vie à Pinocchio :
Ah une sorcière !

le réveil

L’ogre Mangefeu est un directeur de théâtre de marionnettes. Il les élève pour mieux les dévorer.

Évidemment il goûterait bien du Pinocchio…

Mangefeu :
Ah Pinocchio ! Mon péti pantin rôti, tou sens bon lé poulé !

plaquette

Pinocchio :
Je ne suis pas un pantin, encore moins un poulet, je suis Pinocchio fils de Gepetto du village de Polenta !
Mangefeu :
Mon pauvre canardo, é qué fé donc ton péti papa ?
Pinocchio :
Il fait le pauvre !

Pinocchio tou m’as ouvert l’appétit…

Pinoc

Mangefeu qui n’est pas mauvais bougre, même s’il veut bouloter toutes les marionnettes de sa troupe, donne à Pinocchio  cinq pièces d’or pour son pauvre papa :
Ouno, Douo, Trio, Quatro et chinque !

Chemin faisant, Pinocchio va rencontrer deux malandrins qui malgré leur bêtise crasse, ont vite senti l’odeur de l’or…

Les deux brigands (le chat et le renard dans le texte)

les brigands

Chansons des malandrins :

Nous sommes deux vulgaires coquins,
plus redoutables que des poux
de vrais bandits de grands chemins,
on vous détrousse de vos p’tits sous.
Bandits, filous
Gredins, voyous !

Les vieilles dames aux sacs à main,
les petits vieux aux chapeaux mous

on les ligote dans un coin,
et on leur prend tous leurs p’tits sous

Bandits, filous
Gredins, voyous !
L’argent réveille nos bas instincts
l’or nous rend complétement fous
si t’es fauché passe ton chemin

nous on n’aime que les p’tits sous.
Bandits, filous
Gredins, voyous !
Nous sommes deux vulgaires coquins
plus redoutables que des poux
de vrais bandits de grands chemins
attention ! On arrive ! C’est nous !

Pinocchio en répétition car il n’a pas son nez…

les filous

Un essayage de nez

essai de nez

Collodi va même jusqu’à faire pendre son héros.
Pas facile pour un spectacle jeune public, heureusement la bonne fée intervient et redonne vie au pantin.

pendu

Il y a d’autres personnages marquants dans cette pièce, comme Lumignon avec qui Pinocchio désertera l’école pour le grand parc d’attraction.

Lumignon :
Toi, ça te chatouille d’aller à l’école. Tu veux manger de la conjugaison ?
Moi je m’en vais dans un pays où les cancres ne sont pas montrés du doigt. Rien que des jeux, des montagnes de sucre, des lacs de chocolat…

Comme tous les enfants le savent, quand on ne va pas à l’école, on est transformé en âne avec des grandes oreilles. C’est ce qui arrive à nos deux compères qui se retrouvent sous les coups de fouet d’un dompteur.

Le dompteur :
Allez, allez, pas de manières ! J’ai un spectacle en préparation, il me faut un âne sauteur.
Mais il s’est cassé la patte l’animal ! Tu ne seras pas une bouche de plus à nourrir, mon pauvre ami, je vais te jeter à la mer. C’est toi qui nourriras les poissons !

Tout ça pour se retrouver dans le ventre d’une baleine, mais vous connaissez tous l’histoire…


La bonne fée intervient et le pantin retrouve son papa.

Ils sont vivants et heureux

la bonne fée gp

Pour savoir qui a fait quoi

qui fé koi

C’est un spectacle qui a beaucoup tourné, comme Jean-François la malice ou Gaspard et les pirates.

Sur le programme culturel de la ville de Vallet, Pinocchio est en bonne compagnie…
L’Orchestre des Pays de Loire, le groupe Victor Racoin, la Cie Garin Trousseboeuf

couv' de programation

 

 

 

L’affiche du spectacle

affiche

2 Comments

  1. Gwen

    L’affiche est vraiment magnifique.
    Que devient Didier Foucher ? Ecriras-tu un chapitre sur vos collaborations ?
    Je partage

  2. SakaD0

    Je parle de Didier dans « l’atelier théâtre François Truffaut » et j’en reparlerai dans une note sur le « bâton de pluie » car c’est lui qui a fait les illustrations du bouquin.
    J’ai des affiches de Pinocchio à ta disposition…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *